Chroniques Livres, Spiritualité

{LIVRE} LE TEST | Une Expérience Inouïe: La Preuve de l’Après-Vie ? | Stéphane ALLIX

 – Le TEST –

« Une Expérience Inouïe: La Preuve de l’Après-Vie ? »

 

AUTEUR:

*******

Stéphane ALLIX est journaliste. Fondateur de l’INREES et du magazine « Inexploré », il est l’auteur et l’animateur des « Enquêtes extraordinaires » sur M6.

Depuis 2003, il est engagé dans l’étude et la recherche sur les conséquences de la révolution scientifique en cours, avec une approche comparée de disciplines telles que la psychiatrie, la physique quantique, la biologique, l’astrophysique, ainsi que les expériences inexpliquées et les connaissances traditionnelles…

Il a ainsi réalisé combien le témoignage humain peut être une porte d’accès, d’une richesse insoupçonnable, vers des dimensions nouvelles de la réalité, et découvert qu’il était possible d’appliquer des méthodes d’enquête rigoureuses aux sujets inexpliqués et aux phénomènes extraordinaires qui jusqu’alors n’étaient pas abordés avec beaucoup de sérieux. Avec l’extraordinaire comme ligne d’action, il a décidé de fonder l’Institut de Recherche sur les Expériences Extraordinaires, l’INREES.

En 2015, il sort  » Le Test, une expérience inouïe : la preuve de l’après-vie ?  » qui devient rapidement un best seller.

ÉDITEUR & DATE DE PARUTION:

*******

Éditions ALBIN MICHEL – novembre 2015

Broché – 278 pages

IL PARLE DE QUOI:

*******

« Lorsque mon père est décédé j’ai placé des objets dans son cercueil.

Je n’en ai parlé à personne.

Puis j’ai interrogé des médiums qui disent communiquer avec les morts.

Découvriront-ils de quels objets il s’agit ?

C’est le test. »

Peut-on parler avec les morts ? Des femmes et des hommes le prétendent et en font même profession. Des milliers de gens les consultent. Ces capacités sont-elles réelles ou sont-elles une illusion ? Pour répondre à ces interrogations, Stéphane Allix a interrogé six médiums. Les résultats sont stupéfiants et confirment ce que révèlent les recherches scientifiques menées sur ce sujet : la vie après la mort est aujourd’hui une hypothèse rationnelle.

Comment devient-on médium ? Est-ce un don ou une malédiction ? Comment décrire ce qui se passe lors de la mort ? Où va-t-on après ? Consulter un médium peut-il aider au processus de deuil ? Comment éviter les charlatans ?

Autant de questions que ce livre aborde, nous entraînant à la découverte d’une réalité à la fois simple et vertigineuse : il est possible de communiquer avec ceux que nous aimons au-delà de la mort.

 

A QUEL PUBLIC S’ADRESSE-T-IL:

*******

Vous êtes cartésien ? Vous ne croyez que ce que vous voyez ? Mais vous vous posez malgré tout des questions existentielles:

  • Que se passe-t-il après la mort ?
  • Quel est le sens de notre existence sur terre ?
  • Comment font les Mediums pour soi-disant communiquer avec l’au-delà ?

Et bien tout comme vous, Stéphane Allix est assez cartésien et à voulu enquêter sur ces réalités parallèles que de plus en plus de gens font allusions. Il va mettre à l’épreuve 6 médiums sans rien leur dire de quoi que ce soit de cette expérience. Et vous aurez des réponses à vos questions.

 

EXTRAITS DU LIVRE

*******

Extrait N°1

« …..Une observation a attiré l’attention de Pierre (l’un des Médiums) dès son plus jeune âge. Les années passant, il a réalisé qu’un détail qui lui avait semblé aléatoire révélait en réalité une règle systématique. Les défunts qui se montrent à lui ne parlent pas. Et ceux qui parlent ne se montrent pas. Il n’y a jamais eu d’exception. De tous les défunts apparus devant lui, dans un corps visible, pas un seul ne lui a adressé la parole. Il les a vus sourire ou être tristes, mais demeurer inlassablement immobiles et silencieux. En outre, ces apparitions sont celles de personnes se montrant sous leur meilleur jour. Jamais il n’a vu apparaître un corps blessé, sanguinolent ou autres visions d’horreur, quelles qu’aient pu être les circonstances du décès de la personne, nous pouvons une nouvelle fois laisser cela au cinéma. Et ceux qui demeurent invisibles, comme mon père en ce moment, parlent en glissant des mots dans son esprit, en montrant des images se rapportant à leur apparence, à la manière dont ils sont morts, à mille autres choses. Mais ils restent invisibles. Pour Pierre, cela est lié à une question d’énergie. l’énergie dont les défunts se servent pour se montrer, pour créer ce corps avec lequel ils se rendent visuellement perceptibles doit être tellement importante qu’ils n’en ont pas assez pour faire autre chose que créer cette image dans notre monde. A l’inverse, ceux qui parlent n’ont pas l’énergie ni la force nécessaire pour se montrer dans le même temps.

Tout est énergie, tout est vibration.

L’énergie est la clé qui ouvre l’accès au monde des esprits et rend possible la communication avec les défunts. Pour passer de l’endroit où ils se trouvent à ici, notre monde matériel qui doit engendrer quantité de parasitages, il leur faut de l’énergie. Beaucoup d’énergie. Pierre utilise l’image d’un voyage qu’ils feraient dans une réalité comptant énormément d’obstacles à éviter: les mauvaises pensées, les autres âmes, l’électricité, les ondes telluriques, etc. Toutes ces choses matérielles qui constituent autant de vibrations perturbatrices…… »

Extrait N°2

« …..Qu’est-ce qui se transforme en nous quand on meurt? Pierre avance quelques hypothèses très éclairantes.

— Pierre, sais-tu ce qui se passe au moment où l’on meurt? Qu’est-ce que l’on devient? Là, imaginons que j’ai une crise cardiaque, je tombe, qu’est-ce qui se passe ?

— Eh bien déjà tu ne t’en aperçois pas. Tu es toujours dans le mouvement de ton interview.

— Ah bon? Alors je suis peut-être même déjà mort, là ! je m’exclame en riant.

— Je te le dirai tout à l’heure. . . non, ne t’inquiète pas. Ce que je veux dire c’est que si à l’instant tu avais une attaque, tu continuerais ton interview sans t’en rendre compte. Tu comprendrais que tu es mort quand à un moment donné tu t’apercevrais que tu es en décalage par rapport à ton corps

Par cette discussion je voudrais aussi comprendre ce qu’il advient de la notion d’individu après la mort. Car une fois mort, est-on encore soi-même ?

— Si ta mort est foudroyante tu ne t’en aperçois pas. Mais le fait de voir ton corps au bout d’un moment peut t’aider à en prendre conscience.

— Et si malgré la vision de mon corps je ne comprends pas ? C’est possible ? Qu’est-ce qui se passe alors?

— Oui, c’est possible. C’est pour ça que sur les anciens champs de bataille il y a plein de morts qui se baladent et se demandent : «Mais qu’est-ce que je fous là?» Ils peuvent être là depuis 1914. Ils sont tous morts mais personne ne le leur a dit, et ils sont figés dans cette incompréhension et ne réalisent pas ce qui s’est transformé autour d’eux. Le jour où quelqu’un entre en contact et leur fait remarquer qu’ils n’ont plus de corps et qu’ils n’ont plus rien à faire là, ça les libère.

— Mais alors il doit y avoir un paquet de monde qui traîne dans les rues !

— Oui, un paquet. Mais moins dans les rues que dans les champs. Là où se sont déroulés les guerres et les massacres. Là où des gens sont morts brutalement sans s’y attendre.

— Et quand on meurt à l’hôpital ?

Là on s’y attend, on sait. Et puis le chagrin des autres est une indication. Un autre élément important dans la prise de conscience que l’on meurt est la présence systématique de quelqu’un qui vient nous chercher pour nous accompagner. Je fais souvent le parallèle avec la naissance. Lorsqu’on vient au monde, on est accueilli : la sage-femme, notre père s’il est là, la famille qui nous prend ensuite dans ses bras, etc. En mourant, de l’autre côté, c’est pareil : en quittant son corps, on est accueilli par des proches exactement de la même manière.

— J’aimerais comprendre ce que je ressens psychologiquement une fois que j’ai réalisé ce qui m’arrive. Gardons le même exemple : j’ai une attaque, je meurs, je me vois de dessus et te vois toi en train de tenter de me ranimer. Et ensuite ?

— Tu es toujours toi.

— Ok, et j’imagine que je ne vais avoir qu’une idée en tête : prévenir ma femme et ma fille.

— Ça c’est une préoccupation d’incarné.

— Mais ma femme et ma fille, je…

— Il faut que tu penses «désincarné». Même si tu n’as pas vraiment envie de laisser ta famille, tu vas comprendre que c’est une loi nécessaire à ton évolution, et aussi à la leur. Tu sauras alors à l’évidence qu’il y a une vie après la vie. Tu sauras également que c’est toi qui viendras les chercher le moment venu. Tu découvriras enfin que tu seras en mesure d’intervenir parfois pour les aider. En définitive, ce qui te lie à elles n’aura pas changé. La seule chose qui sera différente, c’est que toi tu auras les réponses auxquelles elles n’auront pas encore accès de leur côté.

— Oui, et j’imagine que ce qui pourrait m ‘affecter le plus serait de les voir pleurer continuellement…

— Exactement. Et à un moment donné tu vas trouver une possibilité de communiquer avec ta fille ou avec ta femme. Cela sera unique dans chaque cas, en fonction de leur sensibilité et de leur manière d’être. Tu viendras soit dans un rêve, soit d’une manière plus directe…

Mais cela veut-il dire que je pourrai les voir constamment? Ceux qui sont de l’autre côté nous observent-il tout le temps ? Pierre dit que non. Pour voir les vivants, il faut que les défunts se rapprochent, qu’ils déchirent ce voile qui nous éloigne les uns des autres. En revanche, une certaine connexion entre eux et nous reste permanente….. »

Extrait N°3

« ….Mon père est-il encore mon père ?

J’ai bien conscience que cette question peut paraître absurde, et qu’elle devient un peu obsessionnelle chez moi et pourtant dans une vie bien terrestre, on peut être une personne si différente à seulement quelques années d’intervalle. Alors de quelle manière la mort affecte-t-elle notre individualité ? Notre identité ?

Pierre me répond que l’individu que nous étions, nous ne le sommes plus une fois de l’autre côté. Mais en même temps nous le redevenons dès lors que l’on se rapproche des mondes terrestres.

Nous ne le sommes plus mais cet individu est là, il fait partie de nous, de notre histoire.

Plus l’esprit se rapproche des mondes terrestres, plus il redevient une entité individuelle. Lorsqu’il s’en éloigne, l’individu s’efface et l’esprit se mêle à un ensemble.

Les mots ici commencent à être imparfaits.

L’esprit conserve toujours la mémoire de ce qu’il a été, pas uniquement de la vie qu’il vient de quitter, mais également la mémoire de ses autres vies, lorsqu’il en a eu plusieurs. Pierre emploie l’image de la goutte d’eau : chaque goutte d’eau est unique, elle garde la mémoire individuelle du chemin qu’elle a parcouru, des expériences qu’elle a vécues, mais une fois revenue dans l’océan, elle va s’y fondre et devenir l’océan…. »

Interview de l’auteur ->

*******

MA CHRONIQUE:

*******

A plusieurs reprises j’ai entendu parler de cet auteur/journaliste d’investigation sur le paranormal. Une amie ayant lu « LE TEST » m’en a dit tellement de bien que j’ai acheté ce livre + 1 autre du même auteur (« Quand j’étais quelqu’un d’autre »). L’idée de ce test me plait beaucoup. Pour une fois que je lis un livre avec une véritable expérience en testant les médiums eux-même avec comme seul complice, un défunt !

6 médiums ont été testés.

L’auteur a enregistré entièrement les 6 séances puis les a retranscrits sur le papier. Il nous fait partager la vie des médiums, comment ils ont découvert leurs dons pourquoi ils ont choisis d’en faire leur métier, et quelles sont les spécificités de chacun.

Cette approche est très intéressante. Ayant déjà lu les livres de Raymond Moodie sur les NDE « La vie après la vie » et « la vie après la mort -> les preuves », ce sont des expérienceurs qui témoignent.

Là nous sommes du côté des médiums qui vivent tous les jours des rencontres avec les défunts, nous transmettent, grâce à leurs expériences, leurs interprétations de ce qui se passe après la mort. On se rend compte que ce n’est pas si simple de communiquer avec l’au-delà. Ils n’ont pas les mêmes « moyens » de communications que nous…

Je ne vous en dit pas plus, à vous de découvrir les mystères de ce livre….

 

Ce que j’ai aimé:

  • la facilité de lecture, l’auteur a une écriture assez fluide
  • la sincérité de l’auteur face à ce test
  • le suspense que peut engendrer une telle expérience réelle
  • connaître les différentes histoires de vie de ces médiums, leurs parcours…

Ce que j’ai moins aimé:

  • On a envie d’aller encore plus loin

 

MA CONCLUSION – ce que le livre m’a apporté:

*******

Ce livre m’a apporté une vision plus terre à terre de la vie après la mort. J’ai lu beaucoup de livres et d’autobiographies sur les médiums (je vous en ferais partager certuns…), et sur cette expérience, cela devient plus concret, car on connaît l’énigme à découvrir par le défunt….Cela m’a ouvert un peu plus l’esprit sur une vie après la mort (bien que je n’en doute pas du tout…) et cela m’a fait comprendre que dans l’autre réalité, il n’est pas si facile pour eux de communiquer avec nous…nous avons une telle différence de densité dans la matière que nos paradigmes ne sont pas du tout les leurs…..

VOUS PROCURER LE LIVRE ->

*******

Et vous, quels sont vos croyances vis à vis de la Vie après la Mort ?

N’hésitez pas à me laisser un commentaire ci-dessous, j’ai hâte de partager avec vous cette découverte !

Bonne Lecture

*** Delphine DS ***

 

Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez nos 665 abonnés et Recevez en exclusivité toutes les Vidéos et Articles du Blog

 

 

Tagged , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *